moc
22 janvier 2018

Non à la criminalisation de la solidarité !

Au lendemain de l’impressionnante «chaine humaine» citoyenne rassemblée autour du parc Maximilien pour protéger les migrants des rafles policières, le MOC tient à faire part de ses plus vives inquiétudes quant à la volonté du gouvernement fédéral de modifier la loi sur « l’accès au territoire, le séjour, l’établissement et l’éloignement des étrangers afin de garantir l’exécution des mesures d’éloignement ». La principale mesure de ce projet de loi concerne l’insertion d’un article sur l’autorisation des visites domiciliaires. L’arrestation d’un étranger en séjour irrégulier sera ainsi permise lorsque celui-ci séjourne dans une habitation privée et qu’il refuse d’ouvrir la porte aux services de police. Y compris si la personne est hébergée chez des citoyens ! Toujours selon ce projet de loi, la police aura le droit de fouiller le domicile de la personne ou du tiers qui l’héberge, notamment pour permettre aux services de police de rechercher les documents d’identité afin de faciliter… [+]
moc
09 janvier 2018

L’Histoire retiendra-t-elle que ce gouvernement a sciemment envoyé des êtres humains vers la torture ?

« Si demain, on ne peut plus renvoyer quelqu'un dans un pays où la situation est pire qu'ici et où, potentiellement, on pourrait être maltraité, on ne pourra plus renvoyer personne et, de facto, on ouvrira les frontières ». Cette phrase, prononcée dimanche sur VTM par le président de la N-VA, Bart De Wever, est la dernière provocation en date de la majorité gouvernementale dans le dossier asile et migration, et en particulier dans celui qui concerne les ressortissants soudanais présents sur le territoire belge. En tenant de tels propos, Bart de Wever légitime totalement la politique inhumaine et indigne d’un État de droit menée par le secrétaire d’État Theo Francken (N-VA). Surtout, il foule aux pieds le droit international avec un aplomb et un cynisme jamais vus. Pour rappel, la Belgique est en effet tenue de respecter l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme, imposant de ne pas renvoyer quiconque vers un pays où il court le risque de traitements inhumains et… [+]
moc
07 décembre 2017

Décès de Philippe Maystadt : l’adieu à un grand homme d’État

C'est avec tristesse que le Mouvement ouvrier chrétien a appris le décès du ministre d’État Philippe Maystadt. Le MOC tient à saluer la mémoire d’un homme politique d’une rare humanité. Son intelligence, sa pédagogie, sa clairvoyance et sa disponibilité en faisaient un personnage unanimement apprécié dans le paysage politique et associatif. Européen convaincu, ses talents étaient autant reconnus en Belgique qu’au-delà de nos frontières où il distillait son expertise avec brio. Avec sa disparition, le camp des progressistes perd un de ses plus fidèles penseurs. Le MOC présente toutes ses condoléances à sa famille et ses proches. Christian KUNSCH,Président du MOC [+]
moc
16 octobre 2017

Le MOC demande l’arrêt immédiat des rafles de migrants

Ce dimanche 15 octobre, une nouvelle intervention policière a eu lieu aux alentours du parc Maximilien, à Bruxelles. Les forces de l’ordre y ont arrêté de nombreux migrants présents au moment même où ceux-ci attendaient, aux côtés de bénévoles, la venue de tous ces citoyens qui se proposent, depuis quelques semaines, de les héberger à domicile. N’ayons pas peur des mots : il s’agit d’une véritable rafle, qu’il s’agit de condamner avec la plus vive fermeté. Ce n’est malheureusement pas la première. Cette fois, elle s’est donc déroulée sous le regard atterré de citoyens qui posent un acte solidaire pour pallier à la défaillance de la politique d’accueil de notre pays. En tentant de casser cet élan de solidarité, une couche d’ignominie supplémentaire s’ajoute à la politique soi-disant « humaine mais ferme » du gouvernement fédéral qui frappe de plein fouet les personnes migrantes présentes sur notre territoire. Le MOC tient en outre à rappeler qu’en enfermant les personnes migrantes… [+]

                             logo ep                       

© 2009 MOC

moc-homeChaussée de Haecht, 579 à 1030 Bruxelles.
moc-phoneTél : 02 246 38 01 - Fax : 02 246 38 55
moc-email secret.gen@moc.be